Blog

Impôt sur le revenu

Comment échapper à l’impôt sur le revenu ?

Voulez-vous apprendre à ne plus payer d’impôts sur le revenu en toute légalité et à conserver une plus grande partie de votre argent durement gagné ?

Vous avez travaillé dur pour gagner votre argent, vous devez donc en garder le plus possible. C’est pourquoi notre équipe a élaboré ce guide sur les manières d’échapper à l’impôt sur le revenu. Il s’agit d’une ressource complète qui vous montrera tout ce que vous devez savoir pour ne pas payer d’impôts et garder plus d’argent dans votre poche.

Imaginez tout ce que vous pourriez faire avec quelques centaines de dollars supplémentaires chaque année. Vous pourriez prendre des vacances, économiser pour un jour de pluie ou investir en vous-même et acquérir de nouvelles compétences. Avec lévasion fiscale, il n’y a pas de limites à ce que vous pouvez réaliser.

Dans ce guide, nous examinerons chacune de ces méthodes en détail. Nous fournirons également des exemples et des études de cas pour illustrer comment elles peuvent être appliquées dans le monde réel. Que vous cherchiez à payer moins d’impôts cette année ou que vous souhaitiez vous affranchir complètement de l’impôt sur le revenu, ce guide est fait pour vous !

Que signifient les impôts sur les revenus ?

Les impôts sur le revenu sont un élément nécessaire du système financier dans la plupart des pays. Ils aident à financer les programmes et services gouvernementaux tout en fournissant des revenus au pays.

Il existe plusieurs types d’impôts sur le revenu, notamment l’impôt sur les sociétés, l’impôt sur le revenu des particuliers et les droits de succession. Chaque type d’impôt s’applique à différents types de revenus.

Dans la plupart des cas, les impôts sur le revenu sont prélevés auprès des particuliers et des entreprises. Toutefois, dans certains cas, ils peuvent également être prélevés sur les successions ou les fiducies.

Le montant de l’impôt que vous payez dépend de votre revenu et d’autres facteurs tels que l’état civil et le nombre de personnes à charge. Dans la plupart des cas, l’impôt est payable en tant que pourcentage de vos revenus imposables.

Les règles fondamentales sur les impôts

Envisager une réduction de l’imposition de ses revenus sans avoir de notion plus ou moins bien élaborée sur les impôts serait une grande erreur.

En France, il existe un certain nombre de lois fiscales générales qui s’appliquent à tous les contribuables. En voici quelques-unes des plus importantes :

1. La résidence fiscale

En France, vous êtes considéré comme un résident fiscal si vous passez plus de 183 jours dans le pays au cours de l’année. Si vous êtes résident fiscal, vous êtes soumis à l’impôt sur le revenu français sur vos revenus mondiaux.

2. Taux de l’impôt sur le revenu

En France, les taux de l’imposition sur le revenu vont de 0 % à 45 %. Le taux que vous payez dépend de votre niveau de revenu et de votre situation familiale. Prenez la peine de vérifier les taux les plus récents auprès des autorités fiscales françaises.

3. Déductions d’impôt sur le revenu

En France, vous pouvez demander des allocations et des déductions pour réduire le montant de l’impôt sur le revenu que vous devez payer. Il s’agit notamment de déductions pour des dépenses telles que le logement, le transport et la garde d’enfants. Vous pouvez également demander une allocation de conjoint si vous êtes marié ou en union civile.

4. Date limite de déclaration d’impôt

La date limite de dépôt de la déclaration de revenus en France est le 15 mai de l’année suivante. Toutefois, si vous devez des impôts, vous devez les payer avant le 15 avril. Tenez-en compte pour éviter toute pénalité ou tout intérêt.

Comment l'impôt sur le revenu est-il calculé ?

Impôt sur le revenu

L’impôt sur le revenu est calculé en soustrayant vos déductions autorisées de votre revenu brut. Le résultat est votre revenu imposable. Ensuite, ce montant est imposé au taux approprié. Voici comment cela fonctionne :

  • Calculez votre revenu brut

Il s’agit de l’ensemble de vos revenus pour l’année, avant toute déduction ou exonération.

  • Soustrayez vos déductions admissibles

Cela comprend des éléments tels que les dépenses liées à l’emploi, les frais de scolarité et les dons de charité.

  • Imposez votre revenu imposable au taux approprié

Les taux d’imposition varient en fonction de votre niveau de revenu et de votre statut fiscal. Vous pouvez trouver les taux d’imposition actuels sur le site Web de l’IRS.

  • Payez le montant résultant

Il s’agit du montant des impôts que vous devez payer pour l’année. Vous pouvez demander à le payer en plusieurs versements sur une période donnée.

Échapper à l’impôt : quelles sont les raisons valables ?

Impôt sur le revenu

Il existe un certain nombre de raisons pour lesquelles vous pourriez vouloir échapper aux impôts. Tout d’abord, les impôts peuvent être très coûteux. En outre, le gouvernement utilise souvent l’argent des impôts pour financer des programmes et des initiatives que vous n’appréciez peut-être pas. Enfin, en évitant les impôts, vous pouvez garder pour vous une plus grande partie de votre argent durement gagné.

Bien qu’il y ait certainement des avantages à éviter les impôts, il est important de le faire d’une manière légale et responsable. Il existe un certain nombre de moyens de réduire votre facture fiscale, mais il est important de s’assurer que vous avez droit à chaque déduction ou crédit. Assurez-vous de parler à un conseiller fiscal qualifié pour voir quelles options s’offrent à vous et comment vous pouvez réduire au mieux votre facture fiscale.

Les actions stratégiques à mener

Les points que nous allons aborder dans les lignes à suivre sont sélectionnés parmi tant d’autres. En les appliquant soyez sûrs, vous serez libérés des impositions sur vos revenus.

Gagner moins de revenus

Il existe quelques moyens de gagner moins de revenus et d’éviter d’être imposable. L’une d’elles consiste à réduire votre revenu imposable en cotisant moins d’argent pour votre retraite. Vous pouvez également prendre des mesures pour échapper au montant du revenu imposable que vous tirez de vos investissements.

Vous pouvez le faire en investissant dans des comptes fiscalement avantageux ou en investissant dans des obligations municipales non imposables. En outre, vous pouvez prendre des mesures pour éviter de payer le montant de l’impôt sur le revenu que vous tirez de votre emploi.

Une façon d’y parvenir est de trouver un emploi dont le revenu est moins imposable. Vous pouvez également travailler moins d’heures ou accepter une réduction de salaire. Si vous êtes indépendant, vous pouvez minimiser votre revenu imposable en y déduisant vos dépenses professionnelles.

Vivre dans un pays étranger

Si vous voulez éviter de payer des impôts sur le revenu, vous pouvez envisager de vivre dans un pays étranger. Il existe un certain nombre de pays qui n’ont pas d’impôt sur le revenu, ou qui ont un impôt sur le revenu beaucoup plus faible que celui de la France.

Parmi les pays où l’impôt sur le revenu est faible, citons Bahreïn, les Émirats Arabes Unis et Monaco. Ces pays n’ont soit aucun impôt sur le revenu, soit un taux d’imposition de 10 % ou moins.

Si vous décidez de vous installer dans un pays étranger dans le but d’échapper aux impositions, vous devrez faire quelques recherches pour vous assurer que le pays vous convienne.

Impôt sur le revenu

Lorsque vous choisissez un pays où déménager pour éviter de payer l’impôt sur le revenu, il est important de faire vos recherches en amont. Chaque pays a des lois et des règlements différents, vous devez donc vous assurer que le pays que vous choisissez vous convienne sur tous les points.

Voici quelques pistes à suivre :

  • Le coût et le mode de vie du pays
  • Le climat, la météo
  • Le système de santé
  • Le système d’éducation dans le pays

Vous devez également savoir que certains pays ont un taux d’imposition fixe. Cela signifie que chacun paie le même montant d’impôt, quel que soit son niveau de revenu. Ainsi, si vous déménagez dans un pays où le taux d’imposition est fixe, vous n’économiserez peut-être pas autant d’argent sur les impôts que vous l’espériez.

Vous devrez également apprendre la langue et les coutumes du pays. Cela peut représenter beaucoup de travail, mais cela peut en valoir la peine si vous voulez éviter de payer des impôts sur le revenu.

Faire un don à une organisation caritative

Une autre façon d’échapper à votre revenu imposable est de donner de l’argent à une œuvre de bienfaisance. Lorsque vous donnez de l’argent à une organisation caritative qualifiée, vous pouvez déduire le don de votre revenu imposable.

Un don de charité est un don d’argent ou d’autres actifs à une organisation caritative qualifiée. Pour être déductible des impôts, un don doit être fait à une organisation caritative qualifiée. Une œuvre de bienfaisance qualifiée est celle qui a été approuvée par l’IRS en tant qu’organisation.

Les dons aux organisations caritatives qualifiées sont déductibles des impôts à hauteur de 50 % de votre revenu brut ajusté. Ainsi, si vous donnez 1 000 € à une organisation caritative qualifiée, vous pouvez déduire 500 € de votre revenu imposable.

Pour être plus concret, lorsque vous déduisez des dons de votre revenu imposable, vous ne pouvez déduire que les dons effectués dans l’année pour laquelle vous remplissez votre déclaration de revenus. Ainsi, si vous faites un don en décembre 2016, vous ne pouvez le déduire que sur vos impôts de 2017.

Vous ne pouvez déduire que les dons qui dépassent 2 % de votre revenu brut ajusté. Donc si vous avez un revenu brut ajusté de 50 000 €, vous ne pouvez déduire que les dons qui dépassent 1 000 €.

Il y a quelque chose que vous devez savoir sur les dons de charité :

  • Vous ne pouvez déduire que les dons effectués en espèces ou par chèque. Les dons de biens ou de marchandises ne sont pas déductibles. Vous ne pouvez déduire que le montant du don qui est supérieur à la juste valeur marchande du bien ou de la marchandise donnée.
  • Vous ne pouvez déduire les dons que jusqu’à 50 % de votre revenu brut ajusté

Si vous voulez faire un don déductible de l’impôt, vous devez garder une trace de vos dons. Vous devez consigner la date du don, le montant donné, ainsi que le nom et l’adresse de l’organisme de bienfaisance. Ces informations seront nécessaires lorsque vous remplirez votre déclaration de revenus.

Investir dans des placements non imposables

Les placements non imposables sont des placements qui ne sont pas soumis à l’impôt sur le revenu. Cela comprend les placements tels que les actions, les obligations et les fonds communs de placement.

Placements non imposables

Lorsque vous investissez dans des placements non imposables, vous pouvez garder une plus grande partie de votre argent dans votre poche. En effet, les revenus de ces investissements ne sont pas imposés.

Il y a quelques points à garder à l’esprit lorsque vous investissez dans des placements non imposables :

  • Si vous voulez investir dans un placement libre d’impôt, vous devez détenir le placement pendant au moins un an. En effet, vous ne bénéficiez de l’avantage fiscal que si vous détenez l’investissement pendant au moins un an.

Par exemple, si vous investissez dans une action et que vous la vendez au bout d’un mois, vous devrez payer l’impôt sur les bénéfices de la vente. En revanche, si vous conservez l’action pendant au moins un an, vous n’aurez pas à payer d’impôt sur les bénéfices.

  • La valeur de l’investissement peut monter ou descendre, et vous pouvez perdre de l’argent sur l’investissement.

Si vous investissez dans un placement non imposable, vous n’aurez pas à payer d’impôt sur le revenu de ce placement.

  • Vous ne pouvez pas déduire les pertes de votre revenu imposable

Donc lorsque vous perdez de l’argent sur un investissement non imposable, vous ne pouvez pas le déduire de votre revenu imposable.

Pour investir dans un placement non imposable, vous devriez consulter un conseiller financier. Il peut vous aider à choisir le bon investissement pour vous et vous expliquer les risques encourus.

Louez une pièce de votre maison

Si dans votre maison vous avez une pièce supplémentaire dans votre maison, vous pouvez la louer pour gagner un peu plus d’argent. C’est aussi un moyen de gagner un peu d’argent supplémentaire, et pourquoi pas rencontrer de nouvelles personnes.

Voici comment vous devez procéder lorsque vous louez une pièce de votre maison :

  • Consultez un avocat avant de louer une pièce de votre maison. Cela vous permettra de vous assurer que vous respectez la loi et que vous êtes couvert en cas d’accident ou de blessure.
  • Sélectionner soigneusement les locataires potentiels, assurez-vous que vous louez à des personnes responsables.
  • Avoir un accord écrit avec vos locataires. Ce contrat doit préciser les conditions du bail, y compris le montant du loyer, la date d’échéance, et qui est responsable des services publics.
  • Toujours percevoir le loyer à l’avance vous rassure les paiements.
  • Inspecter la chambre périodiquement pour vous assurer qu’elle est propre et sans dommages.

Utilisez des arbis fiscaux

Un abri fiscal est un investissement ou une activité qui vous permet d’échapper à votre revenu imposable. Il peut s’agir d’investissements tels que la possession d’une maison ou un don à une organisation caritative.

En matière d’abris fiscaux, il en existe deux grands types : les abris directs et les abris indirects. Les abris fiscaux directs vous permettent d’échapper à l’impôt sur votre revenu en bénéficiant d’une déduction fiscale sur le montant que vous avez investi. Les abris fiscaux indirects ne vous permettent pas de déduire le montant que vous avez investi, mais ils réduisent votre revenu imposable. Parmi les exemples d’abris fiscaux indirects, citons la propriété d’une maison et la contribution à un plan de retraite.

Ces conseils vous aideront sur la façon d’utiliser les abris fiscaux :

  • Consultez un conseiller financier pour trouver l’abri qui vous convient.
  • Assurez-vous que l’investissement est approprié pour votre âge et votre tolérance au risque
  • Lisez toujours les petits caractères avant d’investir
  • Conservez de bons dossiers sur tous vos investissements
  • N’investissez pas l’argent que vous n’êtes pas d’accord de perdre.

Les abris fiscaux peuvent vous permettre d’échapper aux taxes sur vos revenus. Veillez simplement à consulter un conseiller financier et à vous assurer que l’investissement est approprié pour vous.

Déduire les frais professionnels

Si vous êtes indépendant, vous pouvez déduire certaines dépenses professionnelles de votre revenu imposable. Il peut s’agir d’éléments tels que les fournitures de bureau, les frais de déplacement et les frais de publicité.

Pour y arriver, tenez des registres détaillés de toutes vos dépenses. Assurez-vous que la dépense est liée à votre entreprise et ne déduisez pas les dépenses qui ont été remboursées par votre employeur ni celles qui étaient destinées à un usage personnel. Enfin, déduisez uniquement le montant qui a été réellement dépensé.

Frais d'étude

Veillez simplement à tenir des registres détaillés et à ne déduire que le montant réellement dépensé.

Réclamer les frais d'études

Les frais d’éducation en Europe peuvent être un peu délicats à réclamer sur vos impôts. En général, vous ne pouvez réclamer les frais de scolarité et autres frais d’éducation que si le cours est suivi dans une institution accréditée. Vous devez également être en mesure de prouver que le cours était nécessaire pour votre emploi ou votre carrière actuelle.

Si vous réclamez des frais d’éducation, assurez-vous de conserver des dossiers détaillés de tous les coûts impliqués. Cela comprend les frais de scolarité, les livres, le transport et le logement. Vous devrez également fournir une preuve d’inscription et de présence.

Il est important de noter que les frais d’éducation ne peuvent être réclamés que dans certains pays.

Dans certains pays comme l’Argentine, la Bulgarie, Cuba, la Grèce, la Hongrie, l’Inde, l’Iran, l’Irlande, la Jamaïque, le Kenya, le Mexique… les frais de scolarité ne sont pas facturés.

De même, vous ne pouvez pas réclamer de frais d’études au Royaume-Uni si vous êtes un résident de ce pays. Assurez-vous de vérifier auprès de votre conseiller fiscal si vous avez le droit de réclamer ces frais.

Se qualifier pour les déductions et les crédits

Il existe plusieurs façons de bénéficier de déductions et de crédits pour échapper le montant de l’impôt que vous devez payer sur votre revenu. Voici quelques conseils :

  • Assurez-vous que vous ayez droit à la déduction ou au crédit
  • Tenez un registre de toutes vos dépenses
  • Sachez quelles déductions et quels crédits sont à votre disposition

De nombreux contribuables ne connaissent pas les déductions et les crédits auxquels ils ont droit. En sachant ceux auxquels vous avez droit, vous pouvez réduire le montant de l’impôt que vous devez payer.

Déduction et crédit

Pour être sûr que vous payez le bon montant d’impôt vous pouvez déposer une déclaration d’impôt sur votre revenu.

C’est la meilleure façon de vous assurer que vous payez le montant correct. Cela vous permettra de profiter de toutes les déductions et de tous les crédits qui vous sont offerts. Vous pouvez également utiliser votre déclaration de revenus pour demander un remboursement si vous avez payé trop d’impôts pendant l’année.

Assurez-vous de remplir votre déclaration de revenus à temps et avec précision. Cela vous permettra de vous assurer que vous payez le bon montant d’impôt et d’éviter toute pénalité ou frais d’intérêt.

Retarder le paiement des impôts

Une autre méthode pour échapper à l’impôt sur le revenu est d’étaler vos paiements sur une certaine période en utilisant un accord de paiement échelonné.

Si vous n’êtes pas en mesure de payer le montant total des impôts que vous devez, vous pouvez demander un plan de paiement à l’IRS. Cela vous permettra d’étaler vos paiements sur une période de temps.

Vous aurez à remplir votre déclaration d’impôts. Faites-le à temps et avec précision pour éviter toute pénalité ou tout intérêt.

En connaissant les déductions et les crédits auxquels vous avez droit, en remplissant une déclaration de revenus exacte dans les délais impartis et en utilisant un accord de paiement échelonné, vous pouvez payer le montant correct d’impôts sans vous inquiéter. N’oubliez pas que ces conseils sont d’ordre général et qu’il est préférable de parler à un conseiller fiscal qualifié pour voir quelles sont les options qui s’offrent à vous.

    FAQ - Questions fréquentes

    Pour savoir si une personne est un contribuable et pour calculer l’impôt sur le revenu dû, l’autorité fiscale détermine les revenus du foyer du contribuable sur la base de certains critères :

    • Le montant du revenu imposable
    • La situation de famille : la déduction fiscale est différente pour les couples non mariés et les couples mariés.
    • Le nombre d’unités familiales : ce chiffre est utilisé pour déterminer la limite d’exemption et le revenu imposable. Le premier et le deuxième enfant valent chacun 1/2 unité. Le troisième enfant est considéré comme un enfant fractionné. Dans certains cas, comme les familles monoparentales, des fractions d’unités supplémentaires peuvent être accordées. Plus le nombre d’unités imposables est élevé, plus le seuil d’imposition est élevé.

    L’allègement fiscal pour une personne seule est de 15 547 €. L’abattement fiscal pour une personne avec un enfant à charge est de 20 659 €. Quant à une personne avec deux enfants à charge il est de 25 772 € et pour une personne avec trois enfants à charge il est de 30 884 €. Si l’on considère une personne avec quatre enfants à charge, il est de 35 997 € et de 41 109 € pour une personne avec cinq enfants à charge.

    La même règle s’applique aux investissements dans les FCPI (Fonds Commun de Placement pour l’Innovation) ou FIP (Fonds d’Investissement de Proximité), qui financent le développement d’entreprises non cotées.

    Dans le cas du FCPI, les contribuables peuvent bénéficier d’un crédit d’impôt de 18 % pour les cotisations ne dépassant pas 12 000 € par personne ou 24 000 € par couple.

    Si une personne ne détient pas d’actions pendant au moins cinq ans, elle perdra l’exonération fiscale et devra rembourser le crédit d’impôt.

    Sources utilisées pour la rédaction de cet article

    Expat Immo

    À propos

    Expat' Immo est basé à Singapour et Dubaï. Nous aidons les expatriés à investir dans des immeubles/appartements de rapport en France.