Blog

Les raisons de ne pas faire de LMP

Les 10 raisons de ne pas faire de LMP

Le statut de loueur meublé professionnel n’est pas aussi facile à choisir qu’on pourrait le croire. C’est un statut difficile d’accès qui s’adresse aux personnes qui ont un revenu stable et une bonne santé financière. En raison de son statut professionnel, il existe des cotisations sociales qui doivent être payées régulièrement. Selon le bien, cela représente environ 25 à 35 % du revenu. Ce qui peut être important. Dans la suite de ce blog nous allons vous énoncer les 10 raisons de ne pas faire de LMP voir plus.

Le régime LMP est complexe et difficile à comprendre

La première raison de ne pas faire de LMP est que le régime est complexe et difficile à comprendre. Néanmoins, il constitue un aspect important du marché immobilier français. Le régime LMP s’applique aux propriétés meublées qui sont louées à court terme, généralement pour moins de neuf mois. Ce régime est conçu pour encourager l’investissement dans le marché de la location meublée.

 

Cependant, le régime est également complexe et il peut être difficile de s’y conformer. Pour cette raison, il est important de demander l’avis d’un professionnel avant d’investir sur le marché de la location meublée.

Il peut être coûteux à mettre en place et à maintenir

La deuxième raison de ne pas faire du LMP est que le régime peut être coûteux à mettre en place et à maintenir. Pour bénéficier du taux réduit de TVA de 10 %, vous devez réaliser un investissement important en mobilier. En équipement, vous devez également faire nettoyer et entretenir votre propriété par des professionnels de manière régulière. En outre, vous devez rendre des comptes et des déclarations annuels à l’administration fiscale française.

Les règles changent constamment et il peut être difficile de s’y tenir

La troisième raison de ne pas faire de LMP est qu’il est difficile de s’y tenir.

Le régime de loueur meublé professionnel (LMP) est en constante évolution. Ainsi il peut être difficile de se tenir au courant des nouvelles règles. Par exemple, le gouvernement a récemment modifié la définition d’un Loueur en Meublé « professionnel ». Désormais, toute personne qui loue son bien plus de 60 jours par an est considérée comme un professionnel. Cela signifie qu’ils doivent se conformer à toutes les réglementations strictes qui s’appliquent aux LMP professionnels. Notamment l’enregistrement auprès du gouvernement, la déclaration des impôts trimestriels et la souscription d’une assurance responsabilité civile.

La bonne nouvelle est qu’il existe de nombreuses ressources pour aider les propriétaires à comprendre et à respecter le régime LMP. Il existe des forums en ligne, des groupes de soutien et même des organisations professionnelles qui se consacrent à aider les propriétaires de biens immobiliers dans le processus de Loueur en Meublé Professionnel. Avec un peu de recherche, il est possible de naviguer dans le paysage en constante évolution du régime LMP.

Les revenus générés sont imposables

La quatrième raison de faire du LMP est que les revenus générés sont imposables. Le LMP est un régime fiscal en France qui a pour but d’imposer les revenus générés par les propriétaires professionnels. Sous ce régime, les propriétaires sont tenus de payer l’impôt sur le revenu sur leurs revenus locatifs, ainsi que sur tout autre revenu généré par leurs propriétés. Cela inclut les redevances, les intérêts et les dividendes. Le régime du Loueur en Meublé Professionnel à un impôt progressif ce qui signifie que plus un propriétaire génère de revenus, plus son taux d’imposition sera élevé.

Vous devez avoir de bonnes compétences commerciales pour réussir

La cinquième raison de ne pas faire de LMP est que vous devez avoir de bonnes compétences commerciales pour réussir.

Le régime impose des exigences plus strictes que le régime de location standard. Pour réussir en tant que Loueur en Meublé Professionnel, vous devez être capable de suivre soigneusement les dépenses et les recettes, tenir des registres impeccables et gérer toutes les tâches administratives liées à la gestion d’une entreprise. Même si cela peut sembler être beaucoup de travail, c’est essentiel pour ceux qui veulent profiter des avantages du régime LMP.

Il peut être risqué d’investir dans l’immobilier

La sixième raison de ne pas faire de LMP est qu’il peut être risqué d’investir en immobilier. Le LMP est un secteur très réglementé et il y a un certain nombre de risques à prendre en compte. L’un des plus grands risques est celui du changement. Le LMP pourrait être modifié ou supprimé à tout moment par le gouvernement, ce qui aurait un impact majeur sur votre revenu et votre capacité à vendre la propriété. De plus, le LMP ne s’applique qu’aux propriétés meublées. Il y a donc un risque inhérent à l’investissement dans un bien immobilier qui devrait être meublé pour répondre aux exigences.

Enfin, il faut également noter que le régime du Loueur Meublé Professionnel est un système complexe. Le LMP peut être difficile de se conformer à toutes les règles et réglementations. Un manquement à cette règle pourrait entraîner de lourdes amendes, voire une peine d’emprisonnement. Compte tenu de ces risques, il est important de consulter un professionnel, ceci, dans le but de faire un investissement dans le secteur du Loueur Meublé Professionnel.

Il y a beaucoup de tâches administratives à gérer

La septième raison de ne pas faire de LMP est qu’il a beaucoup de tâches administratives à gérer. Si vous envisagez de louer votre propriété en tant que location de vacances. Il est important de connaître les tâches administratives que cela implique. Cependant, il implique quelques formalités administratives supplémentaires :

  • Vous devez enregistrer votre propriété auprès des autorités locales.
  • Après cela, vous devez obtenir une licence touristique.
  • Vous devrez aussi présenter des comptes annuels et déclarer tout revenu reçu de votre location.

Vous devez être disponible pour régler les problèmes dès qu’ils se présentent

La huitième raison de ne pas faire de LMP est que vous devez être disponible pour régler les problèmes dès qu’ils se présentent. C’est un défi passionnant pour tout propriétaire d’entreprise car cela vous oblige à être constamment à l’affût des problèmes potentiels et à avoir également un plan en place pour les résoudre rapidement et efficacement.

Il peut être stressant de traiter avec des locataires

La neuvième raison de ne pas faire de LMP est qu’il est stressant de traiter avec des locataires. Traiter avec des locataires peut être une expérience stressante, surtout si vous louez sous le régime de LMP. Le LMP est une catégorie spéciale de location qui s’applique aux locations meublées. Il s’accompagne d’un certain nombre de règles et règlements supplémentaires. Par exemple, les locataires LMP doivent payer un dépôt de garantie, puis ne peuvent rester que deux ans maximum.

De plus, les propriétaires doivent fournir des serviettes et du linge de maison. Ils doivent maintenir le bien locatif en bon état. Comme vous pouvez le voir, il y a beaucoup de choses à suivre lorsque vous louez sous le régime LMP.

Il y a un risque de problèmes juridiques

La dixième raison de ne pas faire du LMP est qu’il y a un risque de problème juridique. Le régime du LMP est un ensemble de règles juridiques qui régissent la location de biens meublés en France. Le régime est conçu pour protéger les droits des propriétaires et des locataires, pour garantir également que les contrats de location soient équitables et transparents. Cependant, certains risques sont associés au régime LMP, en particulier pour les propriétaires :

Par exemple, si un locataire ne paie pas son loyer, le propriétaire peut être responsable du montant total de la dette.

De plus, si un propriétaire ne respecte pas les termes du contrat, il peut faire l’objet d’une action en justice de la part du locataire. Par conséquent, il est important que les propriétaires soient conscients de ces risques avant de conclure un accord LMP.

Autres raisons de ne pas faire de LMP

Pourquoi ne pas faire de LMP ?

Vous pourriez être responsable des dommages causés par les locataires

En tant que propriétaire, vous êtes responsable des dommages causés par vos locataires. C’est particulièrement vrai si vous opérez sous le régime de Loueur en Meublé Professionnel (LMP). Le LMP offre des avantages et des incitations aux propriétaires qui louent leurs biens à des touristes. Cependant, il impose aussi des règles et règlements stricts.

L’une de ces règles est que les propriétaires sont responsables de tout dommage causé par leurs locataires. Cela signifie que si vos locataires causent des dommages à votre propriété, vous serez tenu responsable. Par conséquent, il est important de sélectionner soigneusement vos locataires, ensuite vous assurer qu’ils sont dignes de confiance sinon vous pourrez vous retrouver à devoir faire face à des réparations coûteuses.

Il y a toujours la possibilité d’un défaut de paiement des locataires

En raison de la pandémie de COVID-19, de nombreux locataires en France ont eu du mal à joindre les deux bouts. En réponse, le gouvernement a introduit un certain nombre de mesures pour aider à protéger les locataires contre l’expulsion. Une telle mesure consiste à suspendre temporairement les expulsions pour les locataires qui ne peuvent pas payer leur loyer. Cependant, cette mesure ne s’applique pas aux locataires qui ont des arriérés de loyer dans le cadre du régime LMP.

Par conséquent, ces locataires risquent d’être expulsés s’ils ne sont pas en mesure d’effectuer leurs paiements. Le gouvernement a exhorté les propriétaires à être indulgents avec les locataires, surtout ceux qui ont du mal à payer leur loyer, mais on ne sait pas combien de temps cela va durer. Au fur et à mesure que la pandémie se poursuit, il est probable que davantage de locataires prendront du retard dans le paiement de leur loyer, puis la question des expulsions deviendra de plus en plus pressante.

Vous devrez souscrire une assurance

En tant que LMP, vous serez tenu de souscrire à une police d’assurance qui couvre votre bien. Cette assurance vous protégera de tout dommage. Des dommages qui pourraient survenir à votre bien pendant la durée de votre contrat de location. En outre, elle couvrira également toute responsabilité que vous pouvez encourir. Dans le cas où vos locataires causeraient des dommages à leur propre propriété.

 

Le coût de cette assurance variera en fonction de la valeur de votre bien. Ensuite de la durée de votre contrat de location. Cependant, il est important de se rappeler que cette assurance est essentielle pour protéger votre investissement.

Payer les charges sociales

En effet, selon la grande révolution du projet de loi de finances sortie en 2020. Les recettes fiscales de la Sécurité sociale LMP resteront à 30-50 % des revenus. Cependant, une fois que vous vous êtes acquitté de ces cotisations sociales. Comme tout indépendant, vous payez des impôts sur votre revenu marginal de la classe ouvrière. A ce titre, le dispositif LMP est désavantagé par rapport au dispositif LMNP. Ce dernier n’applique qu’un taux forfaitaire de 17% avant impôt sur le revenu. En raison de ce changement de paradigme, la plupart des acteurs du marché affirment que le LMP devrait être évité.

Le risque d'entrer dans le régime de TVA LMP

En effet, les loueurs professionnels de mobilier qui proposent ou assurent au moins trois de ces prestations. Notamment le petit-déjeuner, le ménage général, le service de blanchisserie. Aussi que la réception ne soit pas éligible au régime fiscal para-hôtelier. Cependant, une conséquence est que les bailleurs qui fournissent ces services hôteliers sont également soumis à la TVA normale sur leurs activités.

Comment ne pas passer en LMP ?

En définitive, à cause de la fiscalité des cotisations sociales. Il est important que de nombreux investisseurs ne se tournent pas vers le LMP. Il y a deux mises en garde à cela pour les conditions LMP. Tout d’abord, vous devez vous assurer que vos revenus d’entreprise ne sont pas inférieurs aux revenus de location de meubles. 

Si vous avez des revenus décents. Et que vos revenus d’activité dépassent les 30 ou 50 000 euros. Que vous percevez pour un appartement meublé par an, vous êtes en LMNP. Cependant, en cas de perte d’emploi, d’accident ou de départ à la retraite. Vous devez attendre avant de vendre ou de donner un appartement meublé sans loyer afin que le loyer meublé n’excède pas vos autres revenus.

Deuxièmement, si vous décidez d’investir et de risquer plus que la limite de revenu mobilier de 25 000 euros. Alors, envisagez de diversifier votre loyer en augmentant votre loyer vacant. Comme les appartements meublés ne sont plus la martingale il y a 10 ans. C’est pourquoi certains lieux regorgent d’appartements meublés. Notamment les coopératives, qui ont du mal à trouver des acheteurs. Par conséquent, il est préférable de répartir le risque à travers différentes stratégies d’investissement.

La propriété doit être bien entretenue

Ne pas faire du LMP

Comme tout propriétaire le sait, l’entretien d’une propriété peut représenter beaucoup de travail. Il y a toujours des réparations à faire. Ensuite il peut être difficile de maintenir la propriété à son meilleur niveau. Cependant, si vous louez votre propriété en tant que location de vacances meublée, il existe certaines normes que vous devez respecter afin d’être en conformité avec le régime du LMP.

En particulier, la propriété doit être bien entretenue et propre à tout moment. Cela signifie que vous devrez inspecter régulièrement la propriété. Ensuite vous vous assurez que tout est en bon état de marche. En outre, vous devrez nettoyer la propriété avant chaque période de location puis fournir des draps et des serviettes propres à vos invités.

En respectant ces normes, vous pouvez vous assurer que votre propriété répond aux exigences du régime LMP. Qu’elle offre un séjour confortable et agréable à vos invités.

Il peut être difficile de se débarrasser d’un locataire qui cesse de payer son loyer

Comme tout propriétaire le sait, la location d’un bien immobilier peut être un excellent moyen de générer des revenus. Cependant, cela peut aussi représenter beaucoup de travail. L’un des aspects du métier est de traiter avec les locataires qui cessent de payer leur loyer. Sous le régime du LMP, il peut être très difficile de se débarrasser d’un locataire qui cesse de payer son loyer.

La procédure d’expulsion est longue et compliquée. Aussi cela nécessite souvent l’aide d’un avocat. Le locataire a droit à un certain nombre de protections en vertu de la loi française, ce qui rend son expulsion encore plus difficile. Par conséquent, les locataires mauvais payeurs peuvent être un véritable casse-tête pour les propriétaires.

Il existe une limite au montant du loyer que vous pouvez demander

Si vous cherchez à investir dans une propriété locative en France, il est important de connaître le régime de Loueur en Meublé Professionnel (LMP). Sous ce régime, il existe une limite au montant du loyer que vous pouvez demander. Cette limite est basée sur un certain nombre de facteurs. Notamment la taille de la propriété, l’emplacement et le type d’ameublement.

Vous pouvez avoir des difficultés à trouver des locataires pendant les périodes creuses

En tant que propriétaire, vous pouvez vous inscrire au régime du LMP afin de profiter des avantages qu’il offre. Cependant, vous devez savoir que ce régime comporte également des inconvénients dont l’un est que vous pouvez avoir des difficultés à trouver des locataires pendant les périodes creuses.

Bien que le LMP présente certains avantages tels que des allègements fiscaux et la possibilité de déduire des dépenses. Ceux-ci peuvent ne pas compenser le risque d’avoir votre propriété vacante pendant de longues périodes. Si vous envisagez de vous inscrire au programme LMP, assurez-vous de faire vos recherches et de peser le pour et le contre avant de prendre une décision.

La propriété pourrait être laissée vacante pendant de longues périodes de temps

Si vous envisagez d’investir dans un bien locatif en France, vous devez connaître le régime du Loueur en Meublé Professionnel (LMP). Ce régime s’accompagne de certains inconvénients. L’un des principaux inconvénients est que le bien doit être laissé vacant pendant de longues périodes. Il peut donc être difficile de générer un revenu régulier de votre investissement. De plus, vous devrez répondre à des critères stricts pour bénéficier du régime LMP. Par conséquent, il est important de faire vos recherches avant d’investir dans une propriété locative en France.

Il y a toujours la possibilité que la propriété perde de sa valeur

Avec le régime actuel de Loueur en Meublé Professionnel (LMP). Il y a un risque que votre propriété perde sa valeur. Sous ce régime, les propriétaires doivent payer des impôts sur leurs revenus locatifs, ce qui peut gruger leurs bénéfices.

En outre, le gouvernement a mis en place des réglementations strictes. Concernant la façon dont les propriétés doivent être entretenues. Les propriétaires peuvent donc gagner moins d’argent sur leur investissement. Ainsi, on peut éventuellement devoir vendre à un prix inférieur. Si vous envisagez d’investir dans un bien locatif, il est important d’être conscient des risques encourus.

La propriété peut ne pas générer autant de revenus que vous l’espériez

Lorsqu’il s’agit de générer un revenu à partir d’un bien immobilier, il existe un certain nombre d’options différentes à envisager. Une option qui est souvent présentée est le Loueur en Meublé Professionnel (LMP). Cependant, avant de prendre la décision de suivre cette voie, il est important d’être conscient des inconvénients potentiels. L’un des plus grands dangers de LMP est qu’il peut en fait finir par vous coûter de l’argent plutôt que de générer des revenus.

Cela est dû au fait que vous devrez payer un certain nombre de services professionnels comme le marketing et le nettoyage. De plus, vous devrez également payer des impôts sur tout revenu généré. Par conséquent, il est important d’examiner attentivement si le LMP vous convient avant de prendre toute décision.

La propriété peut ne pas être dans le meilleur état lorsque vous la louez

Les visiteurs en France tombent souvent amoureux du pays et décident de louer une propriété. Si vous êtes à la recherche d’une propriété à louer, vous pouvez vous tourner vers le régime de Loueur en Meublé Professionnel (LMP). Une propriété en LMP, bien située et à un prix raisonnable pourrait nécessiter quelques travaux avant de pouvoir être louée.

Qu’en est-il des critiques liées au régime LMP ?

Les critiques sur la LMP

Le régime de la location meublée est un système en France. Il permet aux propriétaires de louer leurs biens pour des séjours de courte durée. Ce système a été critiqué ces dernières années en raison de la perte des avantages et des protections qu’il offre aux locataires. Sous le régime de la location meublée, les locataires n’ont pas droit aux mêmes protections que dans le cadre d’un contrat de location standard.

Cela inclut des choses comme le droit à une jouissance tranquille et paisible de la propriété et le droit à ce que les réparations soient effectuées en temps voulu.

Vous envisagez d’investir dans une propriété locative en France, il est important d’être conscient des inconvénients de la Location Meublé.




    Votre projet :


    Où en êtes-vous dans votre recherche de financement ?
    Pas commencéBanque/courtier contactéFinancement validéAchat cash

    Via quelle type de fiscalité achetez-vous ?
    LMNP/LMPImpôt sur les sociétés (IS)Je ne sais pas, j'ai besoin de conseilautre

    Dans quelle ville souhaitez-vous investir ?


    FAQ - Questions fréquentes

    Il est important de connaître les risques potentiels liés à ce type d’investissement avant de faire le grand saut. L’un des plus grands dangers est que vous pourrez finir par perdre de l’argent si vos locataires endommagent votre propriété ou ne paient pas leur loyer à temps.

    De plus, vous devrez payer des impôts sur votre revenu locatif, ce qui peut gruger vos bénéfices. Avec tous ces facteurs à prendre en compte, il est essentiel que vous fassiez vos recherches avant de décider si le régime LMP est fait pour vous.

    L’inconvénient de la location meublée est que la durée du bail est souvent plus courte que celle d’une location nue. Cela signifie que vous devrez déménager plus souvent. Ce qui peut être perturbant et coûteux. Il peut également être difficile de trouver des locations meublées qui correspondent à vos besoins et à votre budget. En outre, les locations meublées sont souvent moins spacieuses que les locations nues. Ce qui peut rendre difficile le déplacement des meubles et des effets personnels.

     

    Enfin, les locations meublées exigent généralement un dépôt de garantie plus élevé que les locations nues. Cela s’explique par le fait que les propriétaires s’inquiètent des dommages causés à leur propriété ou à leur mobilier. Dans l’ensemble, les locations meublées présentent un certain nombre d’inconvénients dont il faut tenir compte avant de signer un bail.

    L’inconvénient de la période de préavis pour les locations meublées est plus courte que pour les locations nues. C’est un élément à garder à l’esprit lorsque vous envisagez d’emménager dans une location meublée. La période de préavis plus courte signifie que vous devrez peut-être déménager plus tôt que si vous étiez dans une location nue, ce qui peut être perturbant et stressant.

    Il est également important de se rappeler que les locations meublées s’accompagnent souvent d’un prix de loyer plus élevé, vous devrez donc en tenir compte dans votre budget. Dans l’ensemble, la période de préavis plus courte pour les locations meublées est un élément dont il faut être conscient mais cela ne doit pas vous empêcher d’envisager cette option si elle vous convient.

    Sources utilisées pour la rédaction de cet article

    Expat Immo

    À propos

    Expat' Immo est basé à Singapour et Dubaï. Nous aidons les expatriés à investir dans des immeubles/appartements de rapport en France.